Des lunettes sous-titres

 

lunettes 02

Extrait de la chronique d’Anicet Mbida sur Europe 1 le 21/10/2015

« Des lunettes qui sous-titrent les pièces de théâtre

[Le] principe [de ces lunettes] est simple. C’est comme au cinéma. En entrant dans la salle, on vous remet une paire de lunettes […] de réalité augmentée, c’est-à-dire capable d’ajouter des informations, des sous-titres en l’occurrence, dans votre champ de vision.

Le concept a été expérimenté cet été au festival d’Avignon où l’on pouvait voir Le Roi Lear sous-titré en français, anglais et chinois. Il serait très pratique au cinéma pour choisir la langue des sous-titres. Et bien sûr, les rendre accessibles aux malentendants.

A noter que la synchronisation des sous-titres n’est pas automatique. Une personne, dans la salle, les fait avancer à la main en suivant la pièce. Cela permet de s’adapter au rythme des acteurs et de se recaler si quelqu’un saute une réplique par exemple.

Ce principe est déjà utilisé à l’opéra, quand on projette le texte lyrique au-dessus de la scène pour mieux comprendre les chants. Mais cela peut perturber certains spectateurs. Alors qu’avec la réalité augmentée, c’est comme avoir une projection individuelle.

Les lunettes en question sont Made in France, à Rennes par Optinvent. Leur technologie est bien meilleure que celle des Google Glass, côté champ de vision notamment. On a vraiment l’impression que le texte flotte devant ses yeux.

Le service, lui, est proposé par Théâtre in Paris. Une toute jeune entreprise créée par un trio improbable : un ingénieur, un chanteur lyrique et un journaliste en tourisme.

Jusqu’ici ils proposaient des pièces de théâtre en Français, sur titrées au-dessus de la scène, pour les touristes étrangers. Avec les lunettes, ils visent désormais l’international. Du coup, on n’hésitera plus à aller voir une pièce à l’étranger, avec les locaux, puisqu’on sera sûrde tout comprendre. »

Mon commentaire

Est-il besoin de souligner les formidables perspectives d’une telle invention ? Nous allons pouvoir importer davantage de pièces de théâtre et exporter les nôtres. Nos tournées, au lieu de se cantonner à la Belgique et la Suisse, pays francophones, pourront présenter leurs spectacles en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suède, Norvège, Angleterre, Italie, Espagne, Portugal, pour ne parler que de l’Europe limitrophe. La Russie et les Etats-Unis, l’Amérique latine pourront être aussi intéressés. De même que nous aurons la possibilité de recevoir davantage de spectacles étrangers, la barrière de la langue étant allègrement franchie. J’ajoute que nos pièces françaises présentées dans nos théâtres pourront conquérir tout un public de touristes (nombreux à Paris) que la barrière de la langue empêche jusqu’à ce jour de fréquenter nos salles.

Le théâtre, qui a 3 000 ans, montre qu’il est toujours à l’avant-garde, qu’il progresse sans cesse. C’est un art toujours neuf, toujours vivant, en prise avec le monde moderne. Ni le cinéma, ni la télévision, ni les vidéos, ni Internet ne sont arrivés à l’enterrer.

Plus que jamais, vive le théâtre !

 Vidéo de la chronique d’Anicet Mbida sur Europe 1

Donnez-moi votre avis, faites-moi part de votre expérience. Ce blog Place au Théâtre  va vous aider à vous épanouir, peu à peu, conseil après conseil. (Votre mail ne sera jamais divulgué. Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer, là où il n’y a aucun théâtre.)

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *