Archives pour la catégorie Améliorer votre vie

La parole en public (1)

 


clip_image002

Pourquoi êtes-vous pétrifié(e) quand vous devez prendre la parole en public ? Vos jambes sont molles, votre voix est blanche et vous n’arrivez pas à lire les lettres dansantes du papier que vous tenez dans vos mains tremblantes.

Tous ces gens qui vous regardent vont-ils vous manger ? Réponse : non.

Vont-ils se moquer de vous ? Réponse : non.

Vont-ils vous chahuter, se mettre à crier, à vous insulter ? Réponse : non.

Pas a priori. Ils vont même au début se montrer très bienveillants, prêts à vous écouter. Sauf si vous bafouillez, si vous êtes perdu(e) dans vos notes, si vous tremblez comme les feuilles d’un arbre par grand vent. Alors là, bien sûr, votre auditoire risque de décrocher.

Alors pourquoi cette panique injustifiée ? Savez-vous que de nombreuses personnes, faute d’oser s’exprimer en public, sur un podium, en réunion ou dans une assemblée, se dévalorisent elles-mêmes ?

Etes-vous à ce point masochiste ? Non, bien sûr. Vous voulez faire passer vos idées, mais voilà, votre bouche est sèche, vos mains ont la tremblote et vous n’avez qu’une hâte : finir votre intervention au plus vite.

Vous oubliez que la plupart des comédiens sont de grands timides. Vous oubliez qu’en faisant comme s’ils étaient un autre, ils s’oublient eux-mêmes et plus leur personnage est audacieux, plus ils trouvent des ressorts d’audace en eux.  Vous oubliez que de panique en trac, de balbutiements en tremblements, ils ont appris à se maîtriser et à se « lâcher » dans leurs rôles. Vous oubliez être vous-même,  le vous-même que vous sentez vraiment dans votre for intérieur.

Vous oubliez enfin qu’il y a en vous un culot énorme que les techniques du théâtre peuvent vous aider à faire sortir. C’est ce que je vais vous apprendre tout au long de ce blog. Revenez-y souvent ou mieux, abonnez-vous, vous serez ainsi au courant des futures articles dès leur parution.

Grâce aux outils du théâtre, tel un acteur devant des centaines de personnes, vous n’allez plus avoir peur d’affronter un public. Au contraire. Et comme par hasard, on va enfin vous écouter.

Donnez-moi votre avis, faites-moi part de votre expérience. Ce blog Place au Théâtre  va vous aider à vous épanouir, peu à peu, conseil après conseil. (Votre mail ne sera jamais divulgué. Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer, là où il n’y a aucun théâtre.)

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

La peur des autres (1)

 

 

snail shell isolated on the white background

“Dès que je me trouve en présence de plusieurs personnes, me dit cette jeune femme, une angoisse m’étreint, je me sens vulnérable, psychologiquement toute nue. Je me sens de trop. Il faut que je sorte rapidement de la salle où nous nous trouvons, les personnes qui m’entourent et moi-même. Je dissipe mon malaise par la fuite.”

Je lui demande : “Et dans le métro ? Et dans le bus ? Avez-vous aussi peur ?” “Absolument pas, répond-elle”.

“Pourquoi ?”

“Parce que je ne connais pas les autres voyageurs.”

Voilà donc quelqu’un qui n’a pas peur de la foule (agoraphobie) mais peur essentiellement de ses collègues de travail, de ses amis, lors de réunions et de leurs jugements. C’est très handicapant. Sa phobie lui fait perdre le suc de toute relation sociale : l’échange. J’appelle cette attitude le syndrome de l’escargot. On rentre dans sa coquille pour échapper à l’environnement.

Comment la guérir ? Par le théâtre, évidemment. Par les outils du théâtre qui  vont vous aider à prendre confiance en vous. Rentrer dans sa coquille est négatif, s’ouvrir au monde est positif.

Le temps d’une représentation, les comédiens ouvrent sinon leur coeur, du moins la boîte de fabrique de leurs sentiments. Malgré leur trac (peur, angoisse), ils osent. Parce qu’ils ont appris à se surpasser et à se donner.

Cette technique d’ouverture à autrui, je vais vous l’apprendre au fur et à mesure dans ce blog. Revenez-y souvent ou mieux, abonnez-vous, vous serez ainsi tenu(e) au courant des futures articles dès leur parution.

Il n’y a aucune raison de vous sentir de trop. Les autres peuvent vous apporter beaucoup, et avec Place au Théâtre vous allez découvrir que vous pouvez apporter beaucoup aux autres. Mais oui. Vous allez cesser de vous déprécier. Il serait temps, vous ne croyez pas ?

Donnez-moi votre avis, faites-moi part de votre expérience. Ce blog Place au Théâtre  va vous aider à vous épanouir, peu à peu, conseil après conseil. (Votre mail ne sera jamais divulgué. Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer, là où il n’y a aucun théâtre.)

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message